Je me connecte sur des plateformes en ligne de “micro-services” ou de travail à domicile. Comment savoir si les conditions de travail  me sont favorables ?
J’utilise des applications rémunératrices, pour arrondir mes fins de mois. Combien de personnes sont dans la même situation ?
J’ai déjà gagné de l’argent en naviguant sur internet. Est-ce que je suis un.e travailleur.se moi aussi ?

Qu’est-ce que DiPLab ?

Ces dernières années, les sites et applications de micro-travail en ligne se sont développés aux États-Unis (Amazon Mechanical Turk) et en France (Foule Factory). Ces sites permettent aux entreprises d’externaliser leurs projets en les attribuant à une foule de travailleurs sous la forme d’un grand nombre de petites tâches standardisées. A ces sites s’ajoutent de nouvelles sources de revenu pour les internautes, par exemple sur les sites de modération ou de rating ou sur les applications rémunératrices. Ces nouvelles formes de travail font l’objet de très peu d’attention de la part des médias et des pouvoirs publics. 

 

Centré sur la France, DiPLab étudie ce phénomène pour mieux comprendre les conditions de vie et de travail de ces nouveaux travailleurs des données. Nous rencontrons des travailleurs et des entreprises, afin de recueillir leur expérience. De la manière dont ces plateformes sont utilisées à la manière dont les compétences et les communautés en ligne se forment et s’informent, nous tentons de comprendre les avantages que chacun tire de ce système et les difficultés rencontrées.

DiPLab est un projet de recherche fondamentale à but non lucratif lancé en 2017 par Télécom ParisTech et le CNRS. Ses membres sont des chercheur.ses universitaires et ses partenaires des institutions de recherche, des syndicats et des organismes publics nationaux.

L’équipe

 

 
Antonio A. Casilli – “Je suis chercheur et enseignant à Télécom ParisTech et à l’EHESS. J’étudie les technologies et les travailleurs de la donnée.” Paola Tubaro – “Je suis chargée de recherche au CNRS. J’analyse les réseaux sociaux et les entreprises du secteur numérique.”
 Marion Coville – “Je suis chercheuse postdoctorale à Télécom-ParisTech.
J’interviewe les personnes utilisant les plateformes.”
Clément Le Ludec – “Je suis ingénieur d’études au CNRS. Je collecte et j’analyse les données des plateformes.”
 Manisha Venkat – “Je suis assistante de recherche stagiaire à Télécom ParisTech. J’étudie les plateformes du monde .” Maxime Besenval – “Je suis assistant de recherche stagiaire à l’INRIA. J’étudie les marchés et les réseaux.”
Lise Mounier  – “Je suis chercheuse indépendante, ancienne IR au CNRS. Je collecte et j’analyse les données des plateformes.” Odile Chagny – “Je suis économiste à l’IRES. J’étudie les transformation du travail et j’anime le réseau Sharers & Workers.”

Les partenaires

Blog

Est-ce que vous micro-travaillez ? Votre témoignage nous intéresse

Êtes-vous un utilisateur ou une utilisatrice d’applications rémunératrices, de sites de rating, ou de plateformes de micro-travail en ligne ? Accepteriez-vous d’échanger avec une chercheuse lors d’un entretien (face-à-face ou téléphone) ? Les activités qui nous intéressent sont très larges : tâches sur des plateformes de crowd-work (ex: Ferpection, Clickworker, Clixsense, FouleFactory), missions sur des …